Café Racer : Les Films et Séries à Voir

BMW, Triumph, Ducati, Harley… Le Scrambler au Cinéma-blackpines.fr

Les Café racer dans des films de légende

Des premiers films en noir & blanc au cinéma moderne, en passant par les films d’animation, les motos ont traversé l’histoire et marqué le Septième art de leur empreinte. Le look épuré et sauvage du mouvement européen Café Racer mais également les Choppers américains aux cadres démesurés a inspiré de nombreux scénaristes. Ces bécanes modifiées, bien éloignées des modèles de série, ont su trouver leur place dans le cœur du public et certaines d’entre elles sont devenues de véritables stars. D’Easy Rider à The Walking Dead en passant par Mad Max, découvrez quelques motos mythiques de l’esprit Café Racer dans les films. Que ce soit dans les séries ou au cinéma : les Café Racer et Scrambler crèvent l'écran.

L’esprit Café Racer au cinéma, symbole de liberté

L'équipée sauvage - © Columbia Pictures

L'Équipée Sauvage - © Columbia Pictures

Rapide rappel historique, c’est à un acteur-cascadeur que l’on doit l’une des toutes premières apparitions d’un deux-roues au cinéma. Nous sommes en 1924. Dans les salles obscures, les spectateurs médusés assistent aux cascades complètement folles d’un Buster Keaton au meilleur de sa forme, assis à califourchon sur le guidon d’une Harley-Davidson (Sherlock Junior).

Plus tard, dans les années 50, la moto est devenue un symbole de liberté et de vitesse. Elle véhicule une image inquiétante pour beaucoup, fascinante pour d’autres. Les routes résonnent alors du vrombissement d’engins chevauchés par des rebelles casqués, équipés de blousons et de bottes de cuir. Le cinéma s’empare du phénomène et en 1953, le film The Wild One (l’Équipée Sauvage) relate l’histoire violente d’une bande de jeunes motards menée par Marlon Brandon sur une Triumph 6T Thunderbirdn et Lee Marvin.

L’esprit Café Racer est en pleine émergence et portera longtemps l’image « mauvais garçons » véhiculée par ce film. Cette part de mystère, l’appréhension suscitée par ces motards aux visages dissimulés sous des casques stylisés, qui flirtent avec l’asphalte à chaque virage, affrontant avec audace les intempéries, tout cela participe à l’attrait des deux-roues. Ils reflètent encore aujourd’hui un symbole puissant, celui de la liberté. Une notion forte, ancrée dans la mémoire collective. Une alchimie étrange mêlant danger, défi, vitesse, blousons noirs et autres hordes de Hells Angels semant la panique à leurs passages. Un cocktail diablement efficace pour le Septième art.

Films cultes pour bécanes de légende

La Grande Evasion - © United Artists

La Grande Évasion - © United Artists

Des films et des séries où évoluent Scrambler, Chopper et autres Tracker ne manquent pas. Pourtant deux d’entre eux sont révélateurs de l’impact de l’univers « motard » et seront à jamais encrés dans l’histoire du cinéma.

L’année 1969 voit la sortie d’Easy Rider (réalisé par Dennis Hopper), un road movie devenu un classique du genre, « bercé » par les notes de l’excellent Born to Be Wild de Steppenwolf. Pour l’anecdote, quatre Hydra-Glide seront utilisées par Cliff Vaughs (cinéaste et constructeur de motos), pour la fabrication de deux exemplaires de la célèbre Captain America. Ces bécanes au look hallucinant, équipées de longues fourches télescopiques, de pots d’échappement relevés et de guidons ape hanger resteront comme la référence du Chopper.

Si l’on remonte de quelques années en arrière, en 1963, il est un autre film qui a marqué la mémoire collective : The Great Escape (La Grande Évasion). Certes, ce chef-d’œuvre n’est nullement basé sur l’univers motard, et la moto n'y tient qu’un rôle mineur. Pourtant, ce film associe deux légendes : Steve Mc Queen et Triumph.

Les deux réunis vont produire une alchimie si puissante que pour beaucoup, La Grande Évasion évoque en premier lieu la scène de fuite en moto de Steve Mc Queen. C’est clair, comment ne pas se souvenir de cette poursuite incroyable, au guidon d’une moto de l’armée allemande (en l’occurrence une Triumph TR6R de 650 cm3, année 1962), de ce saut prodigieux et de cette fin tragique dans les barbelés ?

Steve McQueen, passionné de sports mécaniques, était féru de motos. Il participa à de plusieurs courses et inspira également de nombreux Scrambler. D’ailleurs, pour celles et ceux qui souhaitent faire une virée sur les routes anglaises, sachez que cette célèbre moto est exposée au Triumph Factory Visitor Experience à Hinckley, dans le Leicestershire.

Difficile de passer au travers de ces deux œuvres, à voir ou à revoir sans modération. Depuis, le cinéma a utilisé les deux-roues dans un grand nombre de productions, allant des nanars aux blockbusters. Les films cultes pour motos de légende ne manquent pas, aussi il est nécessaire de procéder à une petite sélection pour découvrir des incontournables du genre.

Des Café Racer au service des Stars

Mission Impossible Fallout - © Paramount Pictures

Mission Impossible : Fallout - © Paramount Pictures

Les motos, présentes dans des films devenus des hits au box-office, ont suscité l’envie et l’imagination de bon nombre de motard(e)s passionné(e)s par l’univers du Café Racer. Si les Harley-Davidson et Triumph sont souvent à l'affiche, les japonaises apparaissent également dans de nombreuses productions telles que la saga des Mad Max et notamment le premier épisode où un gang de motards « armés » de Kawasaki  Z1000 sème la terreur dans un monde dévasté.

Dans la catégorie des grosses bécanes, difficile de passer à côté de la Fat Boy de Harley-Davidson et des premières accords de « Bad To The Bone ». Il fallait au moins ce monstre de puissance pour transporter le pesant Terminator ! (Terminator 2 : Le Jugement Dernier, 1991.)

Côté européen, citons la Ducatti 996 pilotée par Carrie-Anne Moss (Trinity) au cours d’une course-poursuite effrénée dans le blockbuster Matrix Reloaded (2003). Achevons ce rapide aperçu avec un autre acteur utilisateur coutumier des deux-roues : l’acteur américain Tom Cruise. On le retrouve en 2018, dans le rôle d’Ethan Hunt (Mission Impossible : Fallout), au guidon d’une superbe BMW R nine T Scrambler pour une série de cascades époustouflantes dans les rues de Paris.

Autant de motos inoubliables qui ont inspiré bon nombre de préparateurs et de passionnés de prépa, parce qu’elles possèdent une identité propre, associée à leur pilote. Tout l’esprit du Café Racer !

Le Scrambler de la série The Walking Dead

The Walking Dead - © AMC

The Walking Dead - © AMC

Petit détour vers l’univers des  séries tv, parce qu’après tout, elles sont un incontournable du monde de l’audiovisuel d’aujourd’hui. L'occasion est trop tentante de s’aventurer sur ces routes infestées de morts-vivants, de la série à succès The Walking Dead. L’un des personnages, l’ami Daryl Dixon (Norman Reedus), taciturne au grand cœur et motard rebelle, se devait de piloter une moto hors norme.

La production est partie sur une Honda CB750 Nighthawk modèle 92. Après d’importantes modifications, et pour permettre à cette superbe bécane d’éviter à Daryl de figurer au menu d’indésirables zombies, la belle a pris un look post-apocalyptique d’enfer ! Difficile de résister. Alors, s’il vous prenait l’envie de piloter un Scrambler de ce type, voici la liste de l’équipement nécessaire à sa réalisation :

  • base : Honda CB750 Nighthawk 1992 ;
  • fourche : Yamaha YZF-R6 ;
  • guidon : Seven Eighths (7/8) CR High ;
  • freins avant : Yamaha YZF-R6 ;
  • roue avant : Yamaha YZF-R6 ;
  • roue arrière : Honda CB750 Nighthawk ;
  • pneus : Kenda Big Block ;
  • chaîne : DID X-ring ;
  • suspensions : Progressive Suspension 970 piggybacks ;
  • réservoir : XS650 reproduction ;
  • prise d’air : grille d’aluminium à double billette ;
  • batterie : Shorai Lithium Ion ;
  • échappement : Honda CB750 Nighthawk, modifié avec des chicanes fabriquées sur mesure par Seth Ingham (Sleeper Designs) ;
  • selle : cuir, conçue sur mesure par Roy Baird, Richmond, VA.

Des modifications qui peuvent vite coûter un bras (humour Zombie) si l’on tient à se faire une réplique parfaite. Mais ces indications peuvent être un bon début d’idées pour lancer un projet de Café Racer.

Dans un autre genre, petit bonus pour celles et ceux qui seraient passés à côté : la série Sons of Anarchy. Des Harley, en veux tu, en voilà, des blousons de cuir et des personnages charismatiques au programme des sept saisons qui la composent.

Clap de fin ou de commencement, à vous de voir…

L’esprit Café Racer se vit au quotidien, sur sa moto, dans son atelier. Briser le moule des modèles de séries et conférer à sa bécane sa propre identité procure une indéniable satisfaction et un plaisir de conduite à vivre. Nous sélectionnons des produits de qualité pour vous permettre de customiser vos motos selon vos envies et nous sommes à votre service pour vous conseiller. Les films cités dans cet article, et il y en a beaucoup d’autres, offrent de véritables sources d’inspiration pour élaborer des projets de prépa.

N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences cinématographiques sur l’impact du style Café Racer à travers des films et séries.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés